Perruches & Perroquets

Forum de conseils pour le bien-être des perruches, perroquets, et autres oiseaux et animaux.
 
AccueilPortailRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La cage infirmerie (ou hôpital) en attendant le RDV vétérinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marine
Fondatrice, auteure.
avatar

Féminin
Pays : France | Ville : Poitiers

MessageSujet: La cage infirmerie (ou hôpital) en attendant le RDV vétérinaire   Dim 26 Déc 2010 - 19:56

La cage infirmerie (ou hôpital) en attendant le RDV vétérinaire

Une perruche ondulée malade doit être rapidement séparées de ses congénères, car elle peut souffrir d’une maladie infectieuse contagieuse. Cette précaution permet d’empêcher la contagion des autres perruches, mais aussi de protéger le malade des attaques de ses congénères. Les autres perruches ont une aisance à détecter une perruche malade, et pour se protéger elles attaquent la compagne. Une perruche en isolement est plus facile à surveiller et à manipuler en cas de besoins. Il faut prendre soin de surveiller ses fientes (couleur, texture), et la quantité d’eau absorbée et de nourriture ingurgitée.

La cage infirmerie devra être dans un milieu où la température est stable, autour de 30°C, pour faciliter la perruche de lutter contra la maladie et de mieux réagir aux soins. Il faut lui apporter une source de chaleur telle qu’une bouillotte, un coussin chauffant ou une lampe infrarouge si nécessaire, en veillant à ce qu’elle ne puisse pas se brûler. Le mieux est un chauffage équipé d’un thermostat. La cage doit être pratique pour désinfecter et nettoyer, en gênant le moins possible la perruche. Il faut surveiller à ce que la perruche ne se déshydrate pas et ne se brûle pas. Si vous ne pouvez réguler correctement la température, humidifiez bien l’environnement. Les mangeoires et abreuvoirs doivent être mis à disposition à volonté et en facile accès pour la perruche malade. Il faudra une alimentation énergétique à base de protéines et de vitamines. On peut également émietter un œuf avec de l’os de sèche. Les extrudés seront également un excellent aliment, ramolis avec de l’eau tiède ou coupé si nécessaire. Si jamais le perroquet refuse de s’alimenter, il faudra malheureusement se contraindre à le forcer, pour sa survis, en attendant la décision du vétérinaire. Les bouillis d’élevage (EAM) seront bien adaptés dans ce cas. Il faudra mettre l’alimentation directement dans le gosier à l’aide d’une sonde spéciale. Ceci requiert de l’expérience pour cette manipulation dangereuse pour l’oiseau, et de la confiance et de la motivation. Le risque serait que le liquide aille dans la trachée, ce qui entrainerait la mort. Remettez en vous à votre vétérinaire si vous ne vous en sentez pas capable.





Notre forum encourage les adoptions, la présence de congénères et d'espace. Également, il ne cautionne pas l'achat d'oiseaux non sevrés et/ou élevés à la main.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.perruche-perroquet.com/
 
La cage infirmerie (ou hôpital) en attendant le RDV vétérinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perruches & Perroquets :: Nos articles sur les perruches et les perroquets :: Articles sur le bien-être aviaire :: Santé : maladies et soins :: Les bons réflexes à avoir-
Sauter vers: